Vendre avant d’acheter, telle est la question que se pose un grand nombre de propriétaires qui désirent déménager.
Dans un cas vous avez peur d’être à la rue si vous ne trouvez pas la maison de vos rêves avant la signature de l’acte, et dans l’autre l’idée d’un prêt relais vous angoisse.
Quels sont alors les avantages et précautions pour bien acheter avant ou après une revente ?

Vendre son bien avant d’acheter

Vendre son bien avant l’achat présente bien évidemment des avantages qui sont :

  • La tranquillité d’esprit : En vendant votre maison avant d’en avoir acquis une autre, vous vous mettez à l’abris des angoisses relatives au fait de ne pas trouver d’acquéreurs dans les temps et de devoir subvenir aux charges qu’incombent deux logements
  • Être certain du montant dont vous disposez : Le marché de l’immobilier étant perpétuellement mouvement et subissant de nombreuses variations et ce dans un laps de temps parfois très court, vous ne serez jamais certain de vendre votre bien au prix espéré.
    Il est recommandé de proposer votre bien sur le marché assez tôt car ne sont pas rares les cas où le logement met plusieurs semaines à voir quelques mois à se vendre.
    La précipitation peut vous conduire à baisser rapidement le prix de votre bien, si vous prenez votre temps, vous laisserez à l’acheteur l’opportunité de découvrir le bien et vous aurez alors moins de chance de le négocier à la baisse.

Vendre son bien avant d’en acheter un autre n’est pas non plus sans dangers, voici donc les précautions que vous nous recommandons de prendre :

  • Ne vous précipitez pas ! En effet ce n’est pas parce que l’acheteur a signé la promesse de vente que tout est gagné ! Il dispose d’un délais légale de rétractation de 10 jours. Il faudra attendre que les conditions suspensives soient bien remplies comme par exemple l’accord du crédit de votre acquéreur par sa banque ! Il est d’ailleurs recommandé de vérifier le financement de vos acquéreurs, c’est pour cela que votre agence RDIMMO s’engage à travailler avec un courtier qui effectuera ce travail en amont.

Votre bien est maintenant vendu, mais vous n’avez pas eu le temps de dénicher la perle rare dans les trois mois qui précèdent la signature ?

Il est courant de voir des personnes en attente d’achat de louer un bien sur une courte période, et ceci même dans le cas où vous avez acheté un nouveau bien mais que les délais laissent une période de battement entre la vente de votre logement et l’acquisition du nouveau.

Sachez que certains acheteurs acceptent parfois que le vendeur reste dans les lieux après avoir vendu sur une courte durée allant de un à deux mois pour permettre une meilleure transition entre les deux habitations.
C’est une éventualité qui nécessite que l’acquéreur lui même ne soit pas pressé de rentrer dans les lieux, qu’une relation de confiance se soit établie entre lui et vous même, et que le délai reste raisonnable .
Dans ce cas, il est toujours prévu au contrat une indemnisation financière ainsi que le séquestre d’une partie du prix de la vente, en attendant la libération des lieux et l’établissement d’une indemnité dissuasive en cas de retard.

Acheter un bien avant d’avoir vendu le sien

Cette formule présente elle aussi des avantages que sont : 

  • Eviter un achat précipité : Le fait de ne pas avoir de compte à rebours avant la libération de votre maison vous permet de prendre votre temps dans le choix de votre futur bien ! Vous aurez donc plus de chance de faire une bonne affaire et de ne pas vous tromper sur votre acquisition
  • L’absence de « flottement » : Si vous avez déjà trouvé votre bien, vous ne serez donc pas contraint d’en louer un autre en attendant d’acheter votre future maison. Cela vous évitera donc des frais annexes à la vente et à l’achat

Il y a aussi bien des précautions à prendre lorsque vous décidez d’acheter avant d’avoir vendu votre logement, il est important de ne pas surestimer votre bien immobilier, car si celui ne se vend pas au prix espéré et sur lequel vous vous êtes basés pour acheter votre nouvelle maison vous vous retrouverez à avoir investi plus que ce que vous ne le pouvez.


IL n’est pas rare lorsqu’on se décide d’acheter un bien de compter sur l’achat de la vente pour financer la nouvelle acquisition.
Si la somme de la vente n’est pas perçue avant l’achat vous serez surement contraint de contracter un crédit relais qui avancera les fonds normalement obtenus lors de la réalisation de la transaction.